Lieve Jansen - Présidente

 

La mezzo-soprano Lieve Jansen chante un répertoire qui s’étend du baroque à la musique contemporaine, tant en opéra et en oratorio qu’en Lied.

Elle se produisit avec des pianistes renommés tels Michel Dalberto (ce qui lui valut une mention spéciale dans «Le Monde de la Musique» pour son interprétation d’entre autres «Frauenliebe und –Leben» de Schumann), et Geoffrey Parsons, avec qui elle donna un récital fort apprécié pour le Festival des Arts (France).

Elle donna des concerts pour la radio et la télévision, des enregistrements pour entre autres Erato. Elle enregistra aussi un album solo, de chants de Schubert, Brahms, Britten et Satie.

Par ailleurs, elle chanta divers rôles dans tous les opéras belges, à l’Opéra de Chambre d’Anvers, avec le théâtre musical Transparant (entre autres en Espagne) et l’Opera Mobile. Elle fit aussi partie d’une tournée avec «Le Nouveau Théâtre de Belgique» en France et en Suisse, pour la production «Cantate à trois voix» de Paul Claudel, mis en musique par Thanos Mikroutsikos. Après le double monologue «Pierrot Lunaire» de Schoenberg et «Miss Havisham’s wedding night» (création européenne) de D. Argento, la presse l’estima aussi bonne actrice que chanteuse. Le programme cabaretesque «Tendrement» lui permit de faire preuve de sa polyvalence.

Lieve Jansen se produisit dans toute l’Europe et aux Philippines (Bamboo Organ Festival à Manila).

Lieve Jansen est active également dans le domaine scénique. Elle fut chargée de la mise en scène de «Dido and Aeneas» de Purcell, pour l’association Jeugd en Muziek Brussel (Jeunesses Musicales) ; le spectacle fut redonné pendant trois ans dans différents centres culturels de Flandre. Ensuite, elle fit la mise en scène de «Prima la musica, poi le parole» de Salieri et «Der Schauspieldirektor» de Mozart. Divers grands fragments d’opéra suivirent (Mozart-Humperdinck, Bellini et autres).

Pour l’association Jeugd en Muziek Internationaal, elle reprit la mise en scène du projet allemand autour de l’opéra pour enfants «Brundibar», et l’adapta pour le public international. Cette production fit une tournée dans 8 pays européens. Elle fut aussi étroitement concernée dans la création mondiale de l’opéra «KET» de Koen de Jonghe, sur un libretto de Geert Van Istendael, sous la direction de Jeugd en Muziek Brussel en septembre 2003.

Lieve Jansen est professeur honoraire de chant à l’institut Lemmens à Leuven, et elle donna des masterclasses en Belgique, aux Pays-Bas, Finlande, Espagne, Pologne, Lettonie, France, Italie et Portugal. Depuis l’année académique 2009-2010, jusque sa retraite en 2015 elle était titulaire de la classe de Mélodies, où de jeunes chanteurs et pianistes ont l’occasion de faire connaissance avec le genre du Lied d’une façon innovative. Ceci résulta entre autres en la production «40-45. Chants d’une époque mouvementée dans l’histoire mondiale».

Elle fut responsable du projet «In Tränen unendlicher Lust», un projet de recherche sur trois ans à l’institut Lemmens (de 2006 à 2009) sur l’actualisation du Lied, en collaboration avec l’artiste visuel Wim Lambrecht (associé à Saint-Luc - art visuel à Gand), et le pianiste Michel Stas.

Lieve Jansen était en outre affiliée à l’université de Leuven comme chercheur dans le domaine de la voix. Dans ce cadre, elle donne des conférences et des séminaires pour chanteurs (tant professionnels que dans l’enseignement artistique à horaire réduit) et pour le cadre scientifique (médecins ORL et Logopèdes).

Enfin, Lieve Jansen est, avec Sarah Algoet et Jurgen Vollens, l’initiatrice dans la fondation de l’Evta-Be: European Voice Teachers Association Belgium.